Prix augmentation mammaire à Paris

Tout savoir sur la chirurgie esthétique des seins

Nos prestations de Chirurgie Esthétique à Paris

La médecine esthétique permet d’embellir et rajeunir le visage sans chirurgie. Elle constitue une alternative à la chirurgie esthétique

» Un tarif sur-mesure et personnalisé

Au global, le prix global d’une augmentation mammaire comprend: le tarif du séjour en clinique esthétique à Paris, les frais de bloc opératoire, la durée de l’intervention et sa complexité (liée à la forme du thorax et existence ou non d’une asymétrie mammaire), les honoraires du chirurgien et du médecin anesthésiste. Il faut ajouter également selon l’intervention choisie (implants ou injection par lipofilling):

  • Implantation mammaire: le coût des prothèses, variable selon la taille et le type (silicone, texturé ou non, rond ou anatomique)
  • Lipofilling des seins: le tarif de la liposuccion, nécessaire à prélever la graisse ensuite injectée

Ainsi, ces facteurs et la durée de l’intervention fixent donc le tarif de votre intervention. Le prix d’une augmentation mammaire peut, effectivement, varier en fonction de la durée de l’intervention, du geste chirurgical et du type d’implant mammaire choisi.

Le détail de ce tarif sur-mesure fait l‘objet d’un devis sur mesure, remis à l’issu de la 1èreconsultation avec le Dr Montoneri, dans son cabinet à Paris 16.
Toutes les autres consultations dans l’année suivant l’opération sont gratuites.
Également, une TVA de 20 % s’applique aux interventions de chirurgie plastique depuis octobre 2012 (décision du gouvernement).

Garanties et remboursement de l’augmentation mammaire

Contrairement aux offres low cost, le Docteur Montoneri ne fait aucune concession sur la sécurité et la qualité des augmentations mammaires qu’il pratique. Ainsi,

  • l’opération est réalisée dans une des meilleures cliniques de Paris, dédiée à la chirurgie esthétique, respectant des normes sanitaires et de sécurité draconiennes
  • un suivi post-opératoire est proposé pendant plus de 10 ans après l’opération
  • il sélectionne uniquement des implants mammaires garantis à vie certifiés CE, gage de traçabilité et de respect des normes

Enfin, l’augmentation mammaire ne fait pas l’objet d’un remboursement par la sécurité sociale, sauf cas très exceptionnel de malformation congénitale de la poitrine (seins plats, bonnet inférieur à A ou seins tubéreux). En effet, la prise en charge éventuelle par l’assurance maladie nécessite une demande d’entente préalable avec le médecin conseil. Elle est donc en général partielle et peut être complétée par un remboursement complémentaire de votre mutuelle.

Questions & Réponses sur l'augmentation mammaire - cliquez pour afficher les Q&R

► Quelles prothèses mammaires choisir : prothèses rondes ou anatomiques ?

Le choix des prothèses mammaires pour une augmentation mammaire dépend de la morphologie de la patiente, de la forme originelle des seins, de la forme et du volume futur désiré. C’est du « sur-mesure ». La tendance va aux prothèses mammaires profilées appelées anatomiques, en forme de goutte comme de vrais seins pour une augmentation mammaire naturelle.

► Comment être sûre d’obtenir un résultat naturel après augmentation mammaire ?

L’échange entre le patient et le Chirurgien est primordial.
Il s’agit de définir exactement la demande, d’étudier précisément la morphologie des seins et ses rapports anatomiques avec le thorax de la patiente. Cette étude permettra de choisir des prothèses mammaires adaptées pour une augmentation mammaire naturelle sur mesure.

► Où les prothèses mammaires sont-elles placées exactement ?

Avant, les prothèses mammaires pouvaient être placées devant ou derrière le muscle grand pectoral. Aujourd’hui, je préfère utiliser une technique plus moderne : la technique d’augmentation mammaire « DUAL PLANE », où la prothèse mammaire est en partie couverte par le muscle grand pectoral et en partie en contact avec la glande mammaire. Le résultat est plus naturel, tant au toucher qu’au visuel et la période post-opératoire est moins douloureuse et moins longue.

► Quelle est la durée moyenne d’une opération d’augmentation mammaire par pose de prothèses ?

Dans la majorité des cas, il s’agit d’une intervention qui dure environ 1 heure et qui se pratique sous anesthésie générale avec une journée d’hospitalisation et une nuit éventuelle d’observation au sein d’une clinique agréée (clinique augmentation mammaire).

► Où sont les cicatrices après une chirurgie esthétique augmentation mammaire ?

Les cicatrices peuvent être situées soit dans l’aisselle, soit dans la moitié inférieure de l’aréole, soit dans le pli mammaire. En général, la cicatrice à terme est à peine visible.

► Combien de temps après l’intervention d’augmentation mammaire, le résultat paraît naturel ?

Le résultat est visible immédiatement. En revanche il faudra attendre 1 mois pour la disparition de l’œdème, l’assouplissement des seins et un résultat plus naturel. A 3 mois, on note une disparition totale de l’œdème, le sein est souple au toucher et naturel comme un vrai sein.

► Quelle est la durée de vie d’un implant mammaire ?

La durée de vie d’une prothèse ne peut être déterminée précisément. Un implant de qualité a une durée de vie théoriquement illimitée. Seule une usure ou une complication imposera le retrait ou le changement de prothèse.

► Quelle taille d’implants mammaires est la plus souvent demandée ?

Les tailles des prothèses sont variables car tout est étudié en fonction de la poitrine originelle, en général la demande est une augmentation mammaire 300cc ou augmentation mammaire 400cc.

► Combien coûte une augmentation mammaire et quels sont les tarifs ?

Le tarif d’une augmentation mammaire est fonction de la technique utilisée, du temps passé au bloc opératoire, de la prothèse mammaire choisie.

► Est-il possible de visualiser des photos avant/après augmentation mammaire ?

Un album photo augmentation mammaire est disponible sur le site internet du Dr Montoneri et également en format « papier » lors de la consultation. La patiente peut visualiser l’opération d’augmentation mammaire photos avant/après à sa convenance. Elle y découvrira multiples photos de prothèses mammaires (photos augmentation mammaire).

► Peut-on avoir une grossesse après une augmentation mammaire par prothèses mammaires ?

Il est conseillé de prévoir une grossesse au moins 6 mois après l’intervention. La grossesse est tout à fait possible, sans danger ni pour la patiente ni pour l’enfant. L’allaitement est possible.

► Après la grossesse, il y a t-il un délai à respecter avant de pratiquer une augmentation mammaire ?

Une femme devra attendre 6 mois après l’accouchement ou l’arrêt de l’allaitement avant de prévoir la pose d’implants mammaires.

► L’augmentation mammaire est-elle prise en charge par la sécurité sociale ?

La pose de prothèses mammaires est une opération de chirurgie esthétique, elle n’est pas prise en charge par la sécurité sociale. Le médecin ne pourra pas vous prescrire un arrêt de travail pour la période post opératoire.

► Quel est le risque de « coque » après une augmentation mammaire ?

La pose de prothèses mammaires, quel quelles soient, entraînent la formation d’une membrane autour de la prothèse, cette membrane dite de « corps étranger » est un phénomène physiologique complètement normal. Pour des raisons inconnues et de façon imprévisible, cette membrane peut devenir plus épaisse et plus rigide : c’est la formation de la « coque » qui peut parfois entraîner une asymétrie de seins. La solution est une reprise chirurgicale afin de pratiquer une ablation de la coque avec un éventuel changement des prothèses mammaires.

► Quelle mammographie effectuer avec des implants mammaires et à quelle fréquence ?

A titre personnel, le Dr Montoneri préfère la mammographie numérisée à la mammographie classique qui peut diagnostiquer une rupture intra-capsulaire éventuel. Il est conseillé de la pratiquer tous les 2 ans.

► Qu’est-ce qu’une rupture intra-capsulaire et extra-capsulaire ?

La capsule est une membrane qui se forme naturellement en réponse à la présence de l’implant. Elle sépare l’implant des tissus mammaires. Si le gel de silicone reste piégé dans cette membrane, on parle de rupture intra-capsulaire et rassemble environ 80% des cas.
La rupture est alors découverte fortuitement car elle ne s’accompagne d’aucun symptôme. En revanche, si le gel de silicone franchit la membrane, la rupture est dite extra-capsulaire (moins d’un tiers des cas) et il existe un risque de réaction inflammatoire localisée.
Aujourd’hui, ces ruptures sont extrêmement rares car la composition des prothèses de nouvelle génération est un gel de silicone hyper cohésif type « bonbon haribo » et ne coulent pas.

► Existe t-il une alternative d’augmentation mammaire sans implants ou d’augmentation mammaire sans chirurgie ?

En effet, jusqu’en septembre 2011, l’augmentation mammaire par injection d’acide hyaluronique était possible, aujourd’hui je pratique de façon systématique pour augmentation mammaire par injection de graisse

Vous souhaitez plus d’informations sur :